Historique

LA NAISSANCE DU KARATE AU BURUNDI

D’après l’historique, le karaté a débuté en 1974 avec deux clubs qui pratiquaient le style WADO-RYU. Ce n’est qu’à partir de 1979 où on a assisté à la formation d’autres clubs.

1. Formation des clubs

1° YAMATSUKI KARATE-DO CLUB

Ce club a débuté avec un grand effectif de 80 membres en 1974 avec Monsieur SINDAYE Bernard comme entraîneur (ceinture noire) dans les enceintes de la paroisse saint Augustin. Ce club qui avait commencé avec le style WADO RYU s’est vu contraint de changer le style avec le départ de Monsieur SINDAYE en 1980 pour faire le SHOTOKAN. Même si YAMATSUKI KARATE-DO CLUB a commencé avec un grand effectif de pratiquants, on a assisté à une réduction des effectifs vers 1989-1990 avec les départs massifs des Rwandais dans la rébellion. Aujourd’hui, le YAMATSUKI compte 55 membres effectifs dont à peu près 35 sont réguliers.

2° PUMA KARATE-DO CLUB

Le PUMA et le YAMATSUKI furent des  Clubs pilotes. Il a vu le jour en 1974 à l’Ecole Primaire Stella MATUTINA avec Monsieur SAYINZOGA J.Baptiste, ancien élève du Japonais KAMIGAITO YOSHIKAZU (entraîneur officiel du ZEN NIPPON KARATE-DO RENMEI WADO KAI BELGIUM); Le PUMA a lui aussi, débuté avec un effectif considérable de 150 membres et jusqu’aujourd’hui le style pratiqué reste le wado-ryu.

Bien qu’il débuta avec un grand nombre de pratiquants, le PUMA compte aujourd’hui un effectif de moins de 20 membres.

3° TIGRE KARATE-DO CLUB

En 1979, le TIGRE KARATE-DO CLUB n’était qu’un groupe d’entraînement animé par MUSABA Alfani et il n’avait pas encore de nom. Monsieur MUSABA était lui-même pratiquant au PUMA karaté-do club et était 1er kyu et c’est en 1982 quand il a eu son 1er dan qu’il a décidé de donner un nom à son club «  le Tigre karaté-do club ».

Ce club a commencé avec un effectif compris entre 30 et 40 pratiquants mais aujourd’hui il compte un nombre réduit d’environ 15 pratiquants. Ce club suit actuellement ses entraînements dans les enceintes du Saint Augustin mais avait commencé dans une salle de l’actuel Collège de la COMIBU. Le style utilisé est le WADO-RYU.

4° OKAPI- BUJUMBURA

OKAPI (O : grand ; KA : karatéka ; PI : voler) ou « grand karatéka qui progresse » est un club qui a commencé ses activités en 1983 avec Monsieur Dominique MULAMBA. L’OKAPI est un fervent pratiquant du Shotokan. Contrairement aux précédents clubs qui ont débuté avec un grand nombre de pratiquants, l’OKAPI quant à lui a commencé avec un petit effectif d’environ 10 pratiquants. Mais cet effectif est allé en croissant jusqu’à atteindre un effectif de 65 pratiquants dans les années 1992 et 1993. Aujourd’hui, l’OKAPI fonctionne avec un effectif de ± 40 pratiquants. Deux des membres de l’OKAPI ont une bonne idée d’ouvrir 2 clubs mais restent dépendants de l’OKAPI de Bujumbura.

Les filiales

4.a. OKAPI-GITEGA

Cette filiale a été mise en place par Monsieur Michel BIZIMUNGU (Nationalité Rwandaise) en 1988 dans les enceintes de l’école des métiers de GITEGA. Depuis le début de ses activités, ce club a gardé un effectif tournant aux environs de 40 pratiquants.

4.b. OKAPI JUNIOR DU LYCEE NGAGARA

Ce club fut l’œuvre de Monsieur Christophe NKURUNZIZA lui-même membre de l’OKAPI-BUJUMBURA ; Le Club a ouvert ses portes en 1993 dans les enceintes du Lycée NGAGARA. Son effectif a toujours varié entre 30 et 40 pratiquants.

5° AIGLE KARATE-DO CLUB.

Monsieur Salvator KAZUNGU ancien membre du PUMA fut entraîneur fondateur de l’AIGLE KARATE-DO CLUB en 1984. Ce club qui pratique le style WADO-RYU a débuté avec un effectif allant de 70 à 80 pratiquants. Aujourd’hui l’AIGLE KARATE-DO CLUB a un effectif réduit à une vingtaine de pratiquants.

6°  LION KARATE-DO CLUB

En 1985, Monsieur Fidèle KARANGWA (1er dan), de nationalité Rwandaise qui était un des membres du PUMA fonda le LION KARATE-DO CLUB qui utilise le style WADO-RYU. Contrairement aux précédents clubs, à l’exception de l’OKAPI, qui ont commencé avec un grand nombre de pratiquants, le LION KARATE-DO CLUB n’a jamais connu un effectif considérable puisqu’il a débuté avec 30 pratiquants pour se retrouver aujourd’hui avec effectif d’environ 10 pratiquants.

7° MUZINGA INTARE KARATE-DO (MIKADO)

La pratique du karaté-do dans les enceintes de l’ISCAM a commencé en 1989 mais ce n’est qu’en 1990 que le club a commencé sous le nom de MUZINGA-KARATE, le 1er entraîneur du club est feu commandant Serge BARANTANGUYE (ceinture noire 4ème dan).

En 1994, le club est doté d’un nouvel entraîneur, Monsieur Pascal KAZWITI et il est connu sous le nom de INTARE-KARATE-DO. En 1997, avec son affiliation aux clubs MUZINGA, il a acquis la dénomination actuelle de MUZINGA-INTARE KARATE-DO.

Le style pratiqué est le Shotokan et son dojo est situé dans les enceintes de l’ISCAM. Depuis sa création, l’effectif des membres varie entre 25 et 35.

8° NIHON NUKITE

Le Club NIHON a vu le jour en Juin 1997 avec comme entraîneur-fondateur Monsieur Vénérand GAHINYUZA.

A l’instar du LION KARATE-DO CLUB, le NIHON NUKITE n’a jamais connu un effectif significatif : il a commencé avec un effectif d’environ 14 pratiquants et aujourd’hui il ne fonctionne qu’avec une douzaine de pratiquants.

9° DRAGON JUNIOR KARATE-DO

C’est Monsieur Gordien NZEYIMANA qui a créé le DRAGON JUNIOR en 1992 au sein du Centre WALLIS de MUSAGA. Depuis le début de ses activités, le DRAGON a un effectif variant de 15 à 20 pratiquants.

10° RUMURI KARATE-DO CLUB

En 1999, dans l’optique de créer une autre filiale de l’OKAPI, Monsieur Christophe NKURUNZIZA créa un club au Campus Universitaire de KIRIRI.

Ce n’est que par la suite que les membres ont souhaité être affiliés aux clubs de RUMURI et c’est à partir de ce moment que le club répond au nom de RUMURI KARATE-DO CLUB et son effectif tourne autour de 20 pratiquants.

N.B. « La Fédération Burundaise de Karaté (FEBUKA) a eu sa naissance en 1993 »[1]. L’historique du Karaté au Burundi ne se limite pas à la formation des clubs mais d’autres activités ont eu lieu : organisation des stages, organisation des compétitions et démonstrations publiques.