L’ambassadeur du Japon promet la construction d’un Dojo moderne pour la Febuka

L’annonce a été faite par l’Ambassadeur Takayuki Miyashita en date du 10 Août 2019 à l’occasion d’un tournoi appelée « Coupe de l’Ambassadeur du Japon » au Judo Sports Center de Bujumbura.

Par Thierry Niyungeko

Organisé dans le but de célébrer l’amitié entre la Fédération Burundaise du Karaté (Febuka), ce tournoi a vu la participation des Karatékas en provenance des clubs de Bujumbura et des provinces de l’intérieur du pays. L’Ambassadeur du Japon au Burundi n’a pas manqué de rehausser de sa présence à cette activité en compagnie de son staff. Son discours vivement applaudi par l’assistance marque le renforcement de bonnes relations entre le Japon et la Febuka qui sera bientôt doté d’un Dojo moderne. Cette infrastructure d’une grande nécessité dans le développement du Karaté pourra abriter des compétitions nationales et internationales. « Nous remercions vivement l’ambassade du Japon au Burundi qui entretient une bonne coopération avec notre fédération et notre pays gagnera énormément en accueillant des délégations lors de grandes compétitions que nous serons désormais capables d’organiser », s’enchante Franck Niyubahwe, sacré meilleur joueur Kata de ce tournoi.

Le démarrage des travaux ne va pas tarder

Selon Rémy Gakiza, vice-président de la Febuka, le ministère en charge des Sports a déjà accordé un terrain où sera érigé le bâtiment et le démarrage des travaux de construction ne devra pas tarder. « Suite aux contacts entrepris auprès de l’ambassade japonaise au Burundi, je crois qu’avant la fin de 2019, on va débuter avec la fondation et poursuivre les activités durant 2010 », prévient-il. Afin de renforcer les structures locales du Karaté, la Febuka compte poursuivre sa coopération avec le Japon dans le cadre d’autres projets comme le renforcement des capacités des entraîneurs, des arbitres et des cadres de la fédération. En plus du domaine sportif, indique M. Gakiza, la coopération entre l’ambassade du Japon et la Febuka va également toucher la Culture puisque des activités culturelles pourront se dérouler dans les enceintes de ce Dojo.

Une fédération à soutenir

Selon le directeur général Mathias du ministère en charge des Sports, la Febuka mérite d’être soutenue pour qu’elle puisse continuer à honorer les couleurs nationales lors des compétitions internationales. « L’équipe nationale du Karaté occupe la première place au niveau régionale de la zone V, 3e place au niveau africain lors du championnat de Yaoundé en 2017 ainsi que la récolte de toutes les médailles d’or lors des jeux de l’EAC 2018 sont des signes éloquents des performances à encourager pour cette fédération », explique-t-il. Il a saisi cette occasion pour exprimer la gratitude du ministère envers la Febuka et promet son soutien indéfectible dans la facilitation de ses participations aux grands rendez-vous internationaux en l’occurrence les prochains JO du Japon 2020.

Au terme de cette Coupe pour l’ambassadeur du Japon, des trophées, médailles et enveloppes ont été décernés aux vainqueurs de chaque catégorie :

Les meilleures équipes au Kumite en équipes :

1e place : Zanshin

2e place : Rumuri B

3e place : Rukinzo

4e place : Rumuri A

Les meilleurs Karatékas au Kata en individuel :

1er Hervé Ntiruseseka

2e Franck Niyubahwe

3e Issa NAhayo

4e Elvis Nkeshimana

Meilleur joueur Kumite : Elvis Terimbere

Meilleur joueur Kata : Franck Niyubahwe

Meilleure arbitre : Lydia Muhimpundu