Après la formation des arbitres, des entraîneurs et des cadres administratifs des clubs, la FEBUKA continue ses activités en organisant des championnats régionaux.

Avec l’appui de l’Ambassade de France à Bujumbura, la Fédération Burundaise du Karaté (Febuka), à partir du 12 octobre 2019 jusqu’au 10 novembre 2019, la FEBUKA a organisé quatre championnats régionaux (Région Ouest, Région Centre, Région Sud est et Région Nord)

Ces 4 championnats ont vu la participation de 41 clubs, 181 compétiteurs dont 19 filles et visent à détecter les talents chez les jeunes karatekas de différentes régions, renforcer la cohésion sociale entre ces jeunes et sensibiliser les jeunes filles à intégrer massivement les clubs de karaté et également évaluer les arbitres et les entraineurs sur les connaissances acquises lors des précédentes formations organisées à leur encontre dans ce projet.

Voila le niveau de participation par région

Pour la région Ouest, 15 clubs ont participé avec 55 Compétiteurs dont 3 Filles, pour la région centre, 14 clubs ont participé avec 48 Compétiteurs dont 6 Filles, pour la région Sud est, 4 clubs ont pris part à l’événement avec  26 Compétiteurs dont 3 Filles,

Pour la région Nord, 8 clubs Filles  ont répondu au rendez-vous avec 52 Compétiteurs dont 7 Filles

Résultats

Dans la région Ouest, en kata par équipe, le Club intwari a pris la première place suivi par le club Puma et la troisième place est revenue au club Yin Yang

En kumité, le c’est le club Zanshin qui a été classé premier et Puma est deuxième et le troisième place est revenue aux clubs Rumuri et Indanga.

Pour les filles, pas d’équipes kata et kumité mais les filles ont pu faire la compétition en catégorie individuelle.

En kata et kumité, le classement a été comme suit :

1.     ISHIMWE Sifa Alice du club Nihon

2.     NINZIZA Annie Nollia du club Puma

3.     IRANKUNDA Belyse du club Zanshin

Pour le kata individuel Hommes

MUKESHIMANA Brillant du club Intwari a été classé premier suivi par NTIRUSESEKA Hervé du club Yin yang.

Signalons que les deux premières équipes ou les deux premiers dans les catégories individuelles disputeront le championnat national prévu au mois d’avril 2020 à Bujumbura

Pour la région Centre, en Kumité par équipe c’est le club Royal de Muramvya qui a pris la première place suivi du club la victoire de Gitega et la troisième place est occupée par les Clubs Anaconda A et Christ Roi

En kata par équipe Hommes, la première place est du club Anaconda A suivi du club la victoire et la troisième place est occupée par les clubs Anaconda B et la Lumière

En kata par équipe Dames, la première place est du club la Lumière suivi du club Anaconda

Signalons que des compétitions individuelles et par catégories ont été effectuées dans toutes les régions

Pour la région Sud Est, en Kumité par équipe c’est le club Tiger A de Muyinga qui a pris la première et Deuxième place et la troisième place est occupée par les Club Takyoku de Karusi

En kata par équipe Hommes, c’est toujours le club Tiger qui s’est démarqué en remporta la première et deuxième place alors que le Club Takyoku a occupé la troisième position.

En kata individuel Dames, la première place est de Quintine du club Tiger et la deuxième place est occupée par Ange Emelyne du club Tiger et la troisième place est de Ange Delicia du club Takyoku.

 

En kumité individuel Dames, la première place est de Quintine du club Tiger et la deuxième place est occupée par Ange Delicia du club Takyoku et la troisième place est de la Mademoiselle  Ange Emelyne du club Tiger

Pour la région Nord, en Kumité par équipe c’est le club le Messager de Ngozi qui a été classé premier suivi du club Mamaru de kayanza la troisième place est occupée par les Clubs Rukundo et le Messager B

En kata par équipe Hommes, la première place est du club Mamaru de kayanza  suivi du club Rukinzo et la troisième place est occupée par les clubs Rukinzo et la combe de Ngozi

En kata par équipe Dames, la première place est du club Rukinzo suivi du club le messager

En Kumité par équipe Dames c’est le club le Messager de Ngozi qui a été classé premier suivi du club Rukinzo de Ngozi

 

Signalons que des compétitions individuelles et par catégories ont été effectuées dans toutes les régions

Amélioration du niveau des compétiteurs dans les régions

Pour HAVUGIMPUNDU Gilbert, Directeur Technique National Adjoint de la FEBUKA  et point focal adjoint de ce projet, à l’issue de ces championnats, le niveau technique des jeunes compétiteurs va considérablement connaitre amélioration et on aura par après des nouveaux membres de l’équipe nationale ayant un bon niveau « Nous disposons beaucoup de jeunes karatekas non expérimentés en matière de compétition et ce financement a été d’une grande utilité pour organiser ces compétitions régionales afin que ces derniers puissent s’exprimer et montrer leurs talents.

Les arbitres qui ont suivi la formation d’arbitrage étaient là pour officier les différents matchs et combats et ont fait le travail avec succès ce qui montre encore une fois l’importance de ce financement.

Vers la cohésion sociale et l’inclusion

Le sport étant un véritable vecteur de cohésion sociale, le Karaté se veut porteur du flambeau vu qu’il regroupe des pratiquants issus de tous bords sans se soucier des appartenances ethniques, politiques ni religieuses. Ces championnats régionaux ont fait rencontrer des Karatekas en provenance de différentes régions autour des Katas, Kumité et partageaient des moments de convivialité. A propos de l’inclusion, ITEKA Marvella membre de la commission Femmes et karaté au sein de la FEBUKA a pris la parole pour sensibiliser les parents à encourager leur filles à venir pratiquer le karaté pour essayer de rehausser le nombre de filles et femmes qui restent minoritaires au sein des clubs.

 

Thierry Niyungeko